Connect with us

Francais

“C’est la République qui l’emportera, pas les émeutiers”, déclare Gérald Darmanin, qui annonce 471 interpellations dans la soirée.

[ad_1]

« La République va triompher, pas les agitateurs », déclare Gérald Darmanin qui annonce 471 arrestations cette nuit-là

Interrogé en direct sur BFM-TV à Mantes-la-Jolie où il est venu « rencontrer une nouvelle fois les policiers et les gendarmes pour les saluer et les remercier pour leur travail extrêmement difficile dans cette période compliquée pour notre pays », le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, a fait le point sur la situation au cœur d’une nuit où il relève « une intensité bien moindre que lors de la journée d’hier et même d’avant-hier ».

« Au moment où nous parlons, on en est à 471 arrestations sur le territoire national », a-t-il précisé, signalant une soirée plus calme en Ile-de-France mais dénonçant « des violences inacceptables à Lyon et à Marseille » où une centaine de personnes ont été appréhendées.

Le ministre s’est félicité des nombreux moyens mis en œuvre pour tenter de contenir la violence (notamment 45 000 personnes mobilisées).

« C’est la République qui va triompher, pas les agitateurs », a-t-il déclaré en déplorant le jeune âge de nombreux agitateurs, « des gamins de 13, 14 ans (…) qui feraient mieux d’être évidemment chez eux plutôt que de traîner dans les rues ».

« Le ministère de l’intérieur est prêt à renforcer encore sa position de force si jamais les choses devaient se détériorer, ce qui n’est pas le cas cette nuit », a ajouté M. Darmanin, qui est resté prudent quant à la possibilité de décréter l’état d’urgence, un dispositif qui « a été convoqué quatre fois en soixante ans », a-t-il rappelé en mentionnant qu’en 2005, lors de précédentes émeutes populaires, le dispositif avait été déployé au dixième jour.

« Je ne confonds pas les quelques centaines, les quelques milliers de délinquants, souvent très jeunes malheureusement, avec l’immense majorité de nos compatriotes qui vivent dans les quartiers populaires, qui veulent travailler et éduquer leurs enfants », a-t-il conclu.

[ad_2]

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2019 - Le Collectif BI-TON