Connect with us

Francais

Au moins six navires se dirigent vers les ports ukrainiens en mer Noire, malgré l’annulation de l’accord sur les céréales.

[ad_1]

Au moins six navires se dirigent vers l’Ukraine par la mer Noire, malgré l’expiration de l’accord sur les céréales ukrainiennes

Au moins six navires civils sont entrés dans la mer Noire en direction de ports ukrainiens, malgré les menaces de la Russie, selon des données de suivi naval. Un enquêteur utilisant l’Open Source Intelligence (OSINT, renseignement de source ouverte), Markus Jonsson, a d’abord identifié trois navires, Ams1, Sahin 2 et Yilmaz Kaptan, venant d’Israël, de Grèce et de Turquie/Géorgie, et « ouvertement affichant l’Ukraine comme destination ».

Ces données de navigation ont ensuite été confirmées par des images satellites montrant que les deux premiers navires ont emprunté le détroit du Bosphore, au large d’Istanbul, et le troisième bateau a longé Sinop, au nord-est de la Turquie. A noter qu’Ams1 et Yilmaz Kaptan ont changé leur destination finale au cours du voyage pour afficher des ports roumains, note encore Markus Jonsson.

D’autres navires naviguent en ce moment dans la mer Noire, malgré les menaces russes de prendre pour cible tout bateau, militaire ou civil, qui tenterait de rejoindre un port ukrainien. Ces navires « utilisent diverses méthodes pour contourner les menaces russes », assure l’enquêteur, choisissant de ne pas les révéler pour des raisons de sécurité. Au total, six navires ont ainsi défié le blocus russe en mer Noire. Ils sont tous sous gestion turque, selon Markus Jonsson, bien qu’ils naviguent sous pavillons divers et proviennent de ports encore différents.

Au moins quatre de ces six bâtiments approchent actuellement des côtes ukrainiennes, et n’ont pas été dérangés. Après l’expiration de l’accord sur les céréales ukrainiennes, le 27 juillet, Moscou a réinstauré un blocus de facto sur la mer Noire. La Russie a insisté sur le fait qu’elle pourrait désormais considérer tout navire se rendant en Ukraine comme transportant du matériel militaire et pourrait donc l’inspecter.



[ad_2]

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2019 - Le Collectif BI-TON