Mali : Le collectif Bi-Ton se dote d’un siège, lieu d’accompagnement des jeunes chercheurs d’emploi

Partager!

bi-ton-siege-600x341Bi-Ton a inauguré ce samedi 18 février son tout nouveau siège sis à l’ACI 2000, en plein cœur de Bamako. Situé derrière l’Agetic, le siège servira de lieu d’accompagnement pratique des jeunes chercheurs d’emploi, ont assuré les membres du collectif.

Le nouveau siège est à la disposition de « l’ensemble des jeunes chômeurs du Mali ». La priorité du collectif Bi-Ton demeure le même : s’investir intégralement afin que chaque jeune malien puisse avoir accès à un emploi.  Au cours de la cérémonie d’inauguration de leur nouveau siège, les membres du collectif ont dévoilé ce samedi 18 février leurs premières actions visant à venir en aide aux jeunes sans emploi.

Un bureau pour la permanence, une salle de réunion et des toilettes, le local de Bi-Ton est modeste mais les ambitions du collectif sont gigantesques. Avec ce siège, les jeunes activistes entendent concrétiser leur rêve de réduire drastiquement le nombre de chômeurs au Mali. Comme stratégie d’atteinte de cet objectif, Bi-Ton envisage d’établir une base de données fiable de tous les chercheurs d’emploi et accompagner ces derniers dans toutes leurs démarches.

Concrètement, précisent les membres du collectif, il s’agira dans un premier temps de recenser les jeunes chômeurs du Mali pour ensuite leur proposer des séries de séminaires de formation axés sur les techniques efficaces pour trouver du travail. Le siège sera ouvert quotidiennement pour permettre aux jeunes chômeurs de venir se faire enregistrer.

Selon les membres de Bi-Ton, une fois la base de donnée constituée, elle pourra de servir d’outil de mesure à la fois pour les pouvoirs publics mais aussi pour toutes les structures intervenant dans le domaine de l’emploi. Par ailleurs, à travers cette base de données, qui classifiera les demandeurs d’emploi selon leurs niveaux de formation, de qualification, etc., Bi-Ton se propose également de servir de pont entre les firmes employeuses et les demandeurs d’emploi.

Le collectif va démarrer ces actions dès la semaine prochaine avec une équipe dynamique composée de volontaires qui s’alterneront pour accueillir les jeunes chômeurs qui veulent s’enregistrer et bénéficier des programmes de renforcement de capacités.

Ces ambitieuses actions du collectif ont été initiées sans aucun apport des pouvoirs publics. C’est grâce à l’engagement de ses propres membres et sympathisants que Bi-Ton, constitué de jeunes de tous les horizons, a pu mettre en place ces premiers projets salvateurs pour la jeunesse malienne. Avec ses moyens modestes, le collectif compte sur le dynamisme de ses dizaines de milliers d’adhérents pour gagner le combat contre le chômage des jeunes.

A. H.

© maliactu.net

Partager!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *